Tout savoir sur le nougat de Montélimar

2

Le nougat est une confiserie qui fait le bonheur des fins gourmets. Il est produit un peu partout dans le monde. Mais en France,  il fait la réputation des pays du bassin méditerranéen. Le nougat de Montélimar est le plus célèbre. Ce produit connaît même un succès planétaire, et ce, depuis des années. Amateur de cette confiserie à la saveur hors du commun ? Découvrez toute son histoire et sa fabrication !

D’où vient le nougat ?

Il est assez difficile de définir avec précision l’origine du nougat, car tant de légendes en parlent. Mais apparemment, c’est dans un livre arabe de Bagdad datant du Xe siècle qu’on a découvert les premières recettes de cette confiserie. Elle portait alors le nom de nātif et il s’avère qu’elle vient principalement d’Harran, une ville localisée entre Urfa en Turquie et Alep en Syrie. Pour toutes ces raisons, on dit que le nougat est une confiserie originaire du Moyen-Orient. Ce fut au cours du XIVe siècle qu’il a fait son apparition en Catalogne. Son nom catalan est torron.

Au XVe siècle, une recette du nougat noir aux pignons nommé pinyonat a été découverte en Catalogne. L’histoire raconte également que ce même produit a été mis en vente à Montauban au cours de la même période. Si on suit encore la trace du nougat, on peut découvrir que Nostradamus parle de ce produit dans son livre de confitures. En fait, il y a intégré la première recette de nougat blanc. Il était confectionné avec des amandes et on lui a attribué le nom de pignolat. Le mot nogat est né en France en 1595. A priori, il signifie noix. Plus tard, il a été attesté que c’est une spécialité de la Provence.

nougat de montelimar
Source de l’image : Wikipedia

Comment se prépare le nougat ?

Il faut préciser que le nougat qui s’inscrit dans la liste des desserts originaires de la Provence s’inspire du nougat arabe et italien. Comment se prépare-t-il ? En fait, cette confiserie est obtenue par l’association de divers ingrédients. Il y a les amandes torréfiées, les blancs d’œufs, les pistaches, le miel, le sucre et le glucose. Chaque fabricant de nougat peut ajouter une touche personnelle à la recette afin de créer un produit authentique. C’est le cas des nougatiers de Montélimar.

Maintenant, on va se pencher sur la préparation du nougat. L’opération s’accomplit en plusieurs étapes et chacune d’entre elles est très importante. Tout d’abord, il faut cuire au bain-marie, dans les chaudrons en cuivre, le miel et le sucre. Ensuite, on y ajoute des blancs d’œufs montés en neige. La prochaine étape consiste à verser dans le mélange du sucre porté à haute température. Il se trouve que c’est grâce à ce dernier ingrédient qu’on obtient cette pâte assez spéciale qui fait la particularité du nougat.

Juste avant la fin de cuisson, il faut ajouter dans le mélange les amandes et les pistaches grillées. On procède alors à un dernier malaxage afin d’obtenir une pâte homogène et le nougat est prêt. Mais il faut encore verser la pâte dans des moules couverts de pain d’hostie. Après refroidissement, on effectue le démoulage suivi du sciage. On doit donner des formes en barres, en blocs ou en dominos à la confiserie. Le travail se termine par l’empaquetage.

Qu’en est-il du nougat de Montélimar ?

Recette du nougat de Montélimar

Ayant une texture moelleuse et un goût sublime, le nougat de Montélimar connaît un succès fulgurant en France et dans plusieurs pays du monde. Selon l’histoire, il doit sa notoriété à Emile Loubet, ancien maire de Montélimar et ancien président de la République. Cet homme d’Etat a fait découvrir la confiserie aux hautes personnalités qui lui ont rendu visite. Il faut préciser que le nougat de Montélimar est une friandise bio. Il faut suivre une recette ancestrale bien précise lors de sa confection si on veut obtenir une bonne saveur. En fait, le nougat de Montélimar doit être composé de 30% d’amandes ou de 28% d’amandes et de 2% de pistaches, de 25% de miel. On y ajoute également du sucre et de la vanille naturelle.

Préparation du nougat de Montélimar

Concernant sa préparation, trois méthodes sont disponibles. On peut miser sur la technique industrielle qui est rapide et facile. Mais la méthode traditionnelle est la plus appréciée et qui donne le meilleur résultat. Elle comporte plusieurs étapes. Tout débute par la préparation du sirop de sucre. Ensuite, il faut verser le miel et le sirop de glucose dans le chaudron de cuivre. Ce mélange est à cuire au bain-marie à une température variant entre 130°C et 160°C. Notons que la qualité de la pâte dépend de la durée de la cuisson. Pour obtenir un nougat tendre, on doit compter exactement 5 heures de cuisson. En revanche, pour avoir du nougat dur, on a besoin de 7 heures de cuisson. On finit la préparation du nougat de Montélimar par l’ajout des amandes ou des pistaches.

Mise en moule et démoulage

La mise en moule et le démoulage sont aussi au programme. Pour terminer, on doit découper le nougat et l’empaqueter. Il faut rappeler que le nougat de Montélimar est désormais considéré comme un label. En effet, en 2003, le syndicat des nougatiers a demandé la délivrance d’une certification afin de protéger ce produit du terroir.

Quelles sont les variétés du nougat ?

Comme il a été indiqué auparavant, les nougatiers sont libres de choisir les ingrédients à utiliser. Ils peuvent user de leur savoir-faire et de leur inspiration afin de créer des produits aux saveurs variées et authentiques qui vont les démarquer de leurs concurrents. Néanmoins, tout doit être fait dans le respect de la recette de base. Même les fabricants du célèbre nougat de Montélimar se laissent désormais guider par leur imagination. Raison pour laquelle, la friandise est disponible en plusieurs variétés. Il y a de quoi ravir les fins gourmets.

D’ores et déjà, ces derniers peuvent choisir entre les nougats à la pâte tendre et ceux à la pâte dure. Mais au fil des années, ils ont aussi droit à une multitude de parfums et de saveurs. On peut désormais trouver sur le marché du nougat au chocolat, à la noix de coco, aux fruits confits et aux fruits secs. Pour les arômes, la lavande et la rose sont les plus prisées. En tout cas, les nougatiers oeuvrent à rehausser le goût de leurs créations.

Sachez aussi qu’il y a du nougat blanc, du nougat noir et même du nougat glacé. Outre cela, les friandises héritent d’un magnifique emballage, ce qui fait d’elles d’excellents articles de cadeaux. Notons qu’ils sont surtout consommés durant la période de Noël et des fins d’années. Si vous voulez faire plaisir à des proches, il suffit de leur offrir un coffret de nougats. D’autres produits dérivés du nougat existent également. Il y a entre autres la pâte à tartiner et le nougat liquide qu’on utilise dans la fabrication du Toblerone.

Et les traditions sur le nougat ?

En Provence, le nougat blanc et le nougat noir s’inscrivent dans la liste des treize desserts traditionnels qu’on sert sur les tables à Noël. La plupart des gens ne se contentent plus de la recette originale, ils essaient de varier le plaisir. À l’heure où tout le monde se soucie de leur état de santé et de leur corpulence, la fameuse bûche de Noël commence également à céder sa place au nougat glacé. C’est une pâtisserie légère, au goût onctueux et sublime.

 

2 commentaires
  1. Leo dit

    Le nougat de Montélimar est le meilleur quoi qu’on en dise :p
    Les Montiliens et Montiliennes en sont très fier !

    1. Ju dit

      Pour moi (qui vit pourtant à Montélimar), c’est le nougat de Sault le meilleur ! Je le trouve bien plus goutteux même si a Montélimar on fait de l’excellent nougat aussi.

      En fait il y a de tout, le nougat de super marché, qu’on retrouve un peu de partout sous appellation “Nougat de Montélimar” (attrape touristes…) et le vrai nougat artisanal qu’on ne trouve que dans quelques boutiques !

      Ces deux nougats viennent bien du même endroit mais il y a un monde qui les sépare !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.